26.02.2019 |
Reportage

Un jour avec…

Pour mes contributions à ce blog, j’ai décidé de suivre, durant une journée, des personnes que je côtoie dans mon quotidien d’habitante d’Avry – ou Aprienne – travaillant à l’Université de Fribourg, soit 8 km de possibilités de contact avec les gens qui font ma région. Pour ce premier reportage, j’ai partagé la journée de travail d’une femme toute menue qui porte à bout de bras des projets parfois colossaux… telle une fourmi. Et ce n’est pas pour son visage cerclé de grandes lunettes noires que je tire cette comparaison mais bien pour ses qualités de bosseuse sociable. Farida Khali est responsable adjointe de la communication de l’Université de Fribourg.

2_arrivee_uni_f.kahli.jpg

8h. Comme son nom algérien ne l’indique pas, Farida Khali est une Fribourgeoise pur sucre, vivant depuis toujours, soit 42 ans, à Fribourg. Quatre matins par semaine, elle rejoint Miséricorde à pied depuis la Basse-Ville où elle vit avec son conjoint et leurs trois fils. 

 

3_mt180_dr_choix2.jpg

9h. Au sein d’Unicom, le Service de communication de l’Université, Farida est, entre autres, en charge du lien entre science et société. Ce matin, elle planifie la sélection régionale du concours Ma Thèse en 180 secondes. «Des doctorants doivent expliquer leur thèse en 3 minutes à un public de profanes. C'est une excellente occasion de parfaire leurs aptitudes en communication, tout en diffusant leur recherche dans l’espace public», explique-t-elle. La finale nationale 2018 (photo) a eu lieu à Fribourg, avec l’humoriste Yann Marguet en maître de cérémonie. 

 

4_midi_mensa_a._lovey.jpg

11h30. Repas à la Mensa avec ses collègues. «On s’entend vraiment bien et on respecte le travail et les avis des uns et des autres. Certains représentent la mémoire de l’Université: Antonia travaille pour unicom depuis 40 ans, Samuel et Nicolas, les webmasters, depuis 21 et 20 ans.»

 

5_interview_epiney-siggen_a._lovey.jpg

15h. A l’occasion de la cérémonie de passation du rectorat, Farida interviewe le conseiller d’Etat Jean-Pierre Siggen et la rectrice Astrid Epiney. Le film, qui sera monté par son collègue Christian, sera diffusé sur le magazine en ligne de l’Uni, Alma&Georges, dont elle est la rédactrice en chef. 

 

6_cafe_scientifique_a._lovey.jpg

18h. Les Cafés scientifiques organisés par l’Université sont des moments de rencontre et de discussion sur un thème d’actualité entre des spécialistes et le grand public. Aujourd’hui, la salle du Nouveau Monde est bondée pour parler d’identité de genre. «La thématique LGBT+, que l’Université a déjà traitée dans le dernier numéro de son magazine universitas, a offusqué quelques lecteurs la jugeant non scientifique. Mais les articles publiés et la discussion menée durant le café démontrent exactement l’inverse. Les études réalisées sur ces thèmes sociétaux souvent brûlants sont indispensables à une meilleure compréhension du monde qui nous entoure. De plus, ces soirées permettent de tisser de véritables liens entre les recherches que conduit l’Université et les préoccupations des gens», commente Farida. Le responsable du service de conseil juridique et du travail politique chez Transgender Network Switzerland (TGNS), qui participe à la discussion, raconte le cas d’une fillette transgenre à qui l’école a refusé l’utilisation des toilettes pour garçons. L’enfant a alors arrêté de boire et manger durant les heures de cours pour ne pas devoir aller aux toilettes. «Une approche scientifique doit permettre de dépasser les clichés et l’émotionnel pour proposer des analyses impartiales et de véritables solutions» , conclut Farida.

 

8_la_famille_f.khali.jpg

20h. Sur le chemin de la maison, on demande à Farida comment elle concilie vie familiale et vie professionnelle. «J’ai toujours eu le sentiment qu’une vie équilibrée doit être variée. J’aime toucher à de nombreux domaines. J’ai la chance énorme d’avoir un travail stimulant qui répond exactement à ces critères et une famille extrêmement présente qui me permet de réaliser mes projets, tant au niveau privé que professionnel. C’est un bonheur d’être aussi bien entourée». C’est la vie en rose qu’elle voit à travers ses lunettes!

 


 

Divers·e·s représentant·e·s de la société civile se sont porté·e·s volontaires pour créer des chroniques sur les histoires, les personnalités et les particularités qui caractérisent leur commune. Au travers de leurs publications, ces personnes externes à l'Assemblée constitutive explorent l’identité du Grand Fribourg. Elles abordent aussi différents sujets en lien avec la fusion des communes.

Vous êtes intéressé·e à rejoindre l’équipe de blogueuses et blogueurs? N’hésitez pas à nous contacter: info@grandfribourg.ch.

Alexandra Lovey

Avry