06.03.2019 |
Opinion

Fusion: réalisme ou idéalisme?

Pour la fusion des neuf communes du Grand Fribourg, le mot essentiel est d’y croire, d’espérer sa survenance. Il faut en être convaincu. Les chances de bâtir le Grand Fribourg n’ont jamais été aussi grandes qu’aujourd’hui. Il suffit d’avoir assez de clairvoyance et de volonté pour entreprendre cette fusion salutaire avant qu’il ne soit trop tard.

Pour y parvenir, il est urgent de mettre fin à de néfastes habitudes. Il ne faut ainsi pas céder à l’isolationnisme qui conduirait rapidement à leur perte les communes qui s’engageraient sur ce chemin tortueux et sans issue… Il paraît aussi primordial de ne pas céder à la politique politicienne. L’entité à naître est au-dessus des clivages habituels que certains souhaiteraient peut-être. Il serait stupide de céder à la rhétorique de la peur. Guette enfin le danger de tomber dans la mondialisation de l’indifférence. Il est indispensable de se parler, de sortir de sa tour d’ivoire, de mieux se connaître entre citoyennes et citoyens des communes qui s’uniront. La communication n’est-elle pas une gourmandise?

Ces quelques obstacles surmontés, demeure l’espoir d’aboutir au résultat désiré. L’espoir c’est peut-être l’idéalisme d’aujourd’hui, mais c’est surtout le réalisme du futur qui permettra d’écarter l’accusation de non-assistance à canton en danger. Comme le disait M. Audiard, «dans la vie il faut être un peu fêlé, ça laisse parfois passer la lumière». Cette lumière, il faut la saisir à tout prix.

Dans le Dîner de têtes, J. Prévert s’exclamait: «…ceux qui croient, ceux qui croient croire, ceux qui croa-croa…». Gardons les meilleurs, ceux qui croient à la fusion, il en va probablement de la survie de Fribourg.

 


 

Personen aus der Zivilgesellschaft haben sich freiwillig gemeldet, um ihre Geschichten zu erzählen oder über Menschen und Besonderheiten zu berichten, die typisch für ihre Gemeinden sind. In ihren Beiträgen werden sie der Identität von Grossfreiburg auf den Grund gehen. Unter anderem werden sie sich auch mit verschiedenen Themen befassen, die im Zusammenhang mit der Gemeindefusion stehen.

Möchten Sie selber Teil des Blog-Teams werden? Nehmen Sie mit uns Kontakt auf: info@grossfreiburg.ch.

Pierre-Emmanuel Esseiva

Jurist, ehemaliger Präsident des Strafgerichts Saane, ehemaliger CVP-Generalrat von Villars-sur-Glâne